Qu’est-ce que le lombricompostage ?

by PHJBSRC_D5GHY6_

L’organisation c’est le truc d’Annie on a chacune un truc qui nous fait vibrer ! Et moi le rangement, ce n’est pas mon rayon !
Annie m’a partagé ses supers astuces pour aller à l’essentiel et s’entourer de ce qui nous fait plaisir. Et elle m’a demandé : toi c’est quoi ?
– Moi c’est le lombricompost !
– C’est quoi ? Je ne connais pas.

1.Alors pour Annie, qu’est ce que le lombricompostage ?
C’est une boite pour ranger et composter des déchets organiques, les biodéchets ! Pas tous, cela concerne les restes de fruits et légumes. Il y a des exceptions comme les agrumes, l’ail et l’oignon. Sont aussi interdits : les restes de viande, de poisson, de fromage et de pain.
C’est un système de compostage hors-sol, généralement une boîte en plastique où l’on place des lombrics, les Eiseinia, une variété de vers qui aime vivre en boite et qui aime les déchets organiques.
Avec le temps et l’action des lombrics, les déchets se transforment en compost : le lombricompost ou vermicompost.
L’avantage du système est d’être hors sol. Par conséquent, il peut être utilisé en appartement, si l’on ne dispose pas de jardin.
La boîte comporte au départ un étage puis au fur et à mesure, un nouveau plateau est placé dessus et cela peut monter jusqu’à 3 ou 4 ou 5 étages avec un couvercle en haut et un bac à jus tout en bas. C’est un empilement de bacs avec des trous pour permettre la circulation des vers, de l’air et des jus.
Le couvercle est indispensable car les vers n’aiment pas la lumière.

2.Que s’y passe t’il ?

Les bactéries et les champignons attaquent en prem’s. Ils commencent l’étape de décomposition et puis interviennent les vers de terre. Ils se nourrissent de ces déchets en décomposition pour en faire du compost.
La séparation entre les plateaux est percée de trous afin de permettre aux vers de « monter » se nourrir de déchets.
Les étages inférieurs sont en maturation.

3. La récolte ?
Au bout de quelques mois, le plateau le plus ancien contient un compost mur, prêt pour la récolte. Couvercle retiré, il est placé à la lumière au- dessus des autres plateaux. La lumière chasse les lombrics vers les étages inférieurs. La couche s’assèche un peu et peut alors être récoltée, petit à petit, les couches sont prélevées jusqu’à vider le plateau pour poursuivre le cycle.

4. Que faire du compost ?
Jardiner !
Il permet de nourrir les plantes naturellement et les jardinières en utilisant 1/3 de lombricompost et 2/3 de terreau.
Arroser avec 1 volume de jus pour 9 volumes d’eau.
Arroser avec une poignée de lombricompost dans l’arrosoir.

5. Ca sent quoi ?

Ca sent bon, l’humus de forêt, c’est un processus aérobie où l’air et l’oxygene circule. Si ca pue, une action corrective est nécessaire pour réguler et rééquilibrer l’humidité. Il suffit d’ajouter des morceaux de cartons pour retrouver l’odeur des sous-bois.

Est-ce une découverte pour vous ? Dites moi tout ? Prets à tenter l’expérience ? Oui ? Pourquoi non ? Laissez un comment

You may also like

Leave a Comment