Ne jetons plus la coquille d’oeuf

by PHJBSRC_D5GHY6_

Ne jetons plus la coquille d’œuf

Dans un compost et dans un lombricompost, la coquille d’œuf est un précieux apport ;

Pourquoi ?

Si la coquille d’œuf n’est pas composée de matières organiques, elle est composée principalement de carbonate de calcium.

C’est un régulateur de pH, elle corrige l’acidité.

Plus c’est petit, plus c’est vite décomposé.

Il est donc conseillé de les réduire.

Comment ?

  1. Les écraser à la main et les jeter, c’est possible. C’est ce que je faisais au début dans mon LC.

Le résultat ?

Fraichement écrasée, la coquille est désagréable, il reste du blanc qui colle dans la main.

Les morceaux sont gros et assez long à décomposer.

A la main, à sec, c’est tout aussi désagréable, ça peut faire mal.

  • Mon astuce :
    • Les réserver dans un récipient (inox ou verre) que je laisse dans le four en fin de cuisson d’un gateau ou d’une quiche, elles deviennent friables, elles deviennent sèches. La chaleur fragilise les membranes qui font de la coquille une protection solide pour l’œuf. De plus, la chaleur aseptise.
    • Elle deviennent friables, avec un verre ou un bocal je les écrase ou mieux je délègue aux enfants, ils adorent le faire.
    • Si le temps me manque pour réduire en poudre, je stocke les coquilles grossièrement écrasées dans une boite.
    • Puis vient l’étape de la réduction en poudre :
      • j’utilise un mortier (peu importe la taille), là aussi, les enfants participent, c’est très ludique. C’est une étape tout à fait adaptée pour des enfants en atelier découverte du lombricompost.
      • Le moulin à café, soit le bon vieux moulin carré de Mémé ou le moulin électrique, perso j’ai une réticence à acheter un moulin neuf dédié à cela ou le blender ménager pour éviter l’usure prématurée de la lame. J’encourage un moulin de 2nde main à chiner chez Emmaus ou en recyclerie, sur vos sites d’occasion préférés
      • Le rouleau de patissier est aussi un bon moyen en mettant les coquilles dans un linge.
      • Le marteau, une pierre,
      • Soyons créatifs, et vous, quel moyen avez-vous adopté ?
    • Je saupoudre sur le compost et j’en stocke en boite, prêt à l’emploi.

Phobique des salmonelles ? Toutes ces manipulations de coquilles réveillent ma hantise des salmonelles, que faire ?

Les risques de salmonellose sont liés à l’ingestion de produits crus : œufs, laits, viande mal cuite pour les personnes à risque (personnes agées, immunodéprimées…).

Ici il n’est pas question d’ingérer quoique ce soit. Un lavage soigneux des mains après les manipulations est suffisant. Le plan de travail est également à nettoyer après les opérations.

L’usage d’une paire de gants est possible.

Le passage des coquilles dans le four à 70°c permet d’éliminer les pathogènes.

You may also like

1 comment

Sesé 24 juin 2019 - 16 h 00 min

Merci pour l’info. Très intéréssant! Pour info, je m’en sers aussi pour les poules, comme apport en calcium 😉

Reply

Leave a Comment