La première erreur de débutant, c’est l’impatience !

by PHJBSRC_D5GHY6_

La première erreur quand on démarre un lombricomposteur c’est l’impatience

Je suis impatiente et c’est une lutte ! Quand j’ai démarré mon lombricompost, j’étais pressée d’alléger ma poubelle et de mettre tous les déchets dans le premier plateau. Quelle erreur !

  1. L’impatience est ce une qualité, un défaut ?

Quand les enfants sont lents à faire ce que je leur demande, je perds patience et cela peut nourrir de la colère qui monte monte monte puis éclate.

=> c’est un défaut car cela peut me conduire à être blessante.

Quand je suis impatiente de voir un projet qui me tient à cœur aboutir et cela me donne une énergie folle pour avancer, de mettre des actions en place et de faire avancer ce projet

=> c’est une qualité, mon impatience nourrit ma force et ma détermination et ensemble génère un carburant riche !

  • Pourquoi cette impatience ?

L’urgence climatique est là, nous souhaitons réduire nos déchets. Je suis impatiente d’obtenir du lombricompost. Je veux avoir du compost vite et surtout nous ne voulons plus mettre de déchets d’épluchures à la poubelle. Dans une démarche zero déchets, apprendre à composter est une premier passage à l’action. Notre impatience nous dicte : « agis vite ! » pour alléger la poubelle.

  • L’erreur à ne pas commettre au démarrage du lombricomposteur

Au démarrage, l’erreur à ne pas commettre est de tout mettre : les épluchures de bananes, de pommes de terre, de poireaux, d’oignons, d’agrumes, les fleurs … STOP C’est courrir à la catastrophe avec un départ de fermentation, asphyxie, fuite des vers et mort des vers

C’est un démarrage raté.

Au démarrage, le premier secret de la réussite du lombricompost c’est la patience.

Et si l’impatience se fait ressentir, il faut l’accueillir et lui chuchoter ceci doucement :

Chut l’impatience, je t’entends, aide-moi à réussir la première étape de lancement ! Je démarre mon lombricompost, je commence doucement pour le bien être des vers, pour le bon équilibre de l’écosysteme et pour la réussite du démarrage. Je choisis quels déchets mettre aux vers, je choisis quelle quantité leur donner et le reste : je jette à la poubelle. Car oui, c’est le plus dur : jeter à la poubelle des déchets qui pourront être composter dans quelques semaines. C’est une transition et le temps est le meilleur allié d’un démarrage réussi.

Soyons très heureux de ces premiers grammes de déchets compostés ! La quantité va augmenter petit à petit.

Je suis impatiente et j’ai réussi le démarrage de mon lombricomposteur. Ca fait des années que ca dure !

You may also like

Leave a Comment